Développer l’empathie

balloon-g5464e772f_1920

Qu’est-ce que l’empathie?

Être empathique c’est d’être en mesure de ressentir le sentiment de l’autre et d’en comprendre la raison. On dit souvent se mettre dans les chaussures de l’autre, de se mettre à sa place. Contrairement à la sympathie qui est détachée du ressenti et implique la tristesse ou la pitié pour l’autre, l’empathie permet une écoute libre de jugement envers l’autre. Être empathique ne veut pas dire que l’on accepte un comportement mais plutôt qu’on en comprend le sens. Elle permet d’être en concordance avec l’autre et grâce à cela il est plus facile de venir en aide ou d’intervenir auprès de la personne vivant une situation d’implication émotionnelle.

L’empathie dans le développement de l’enfant

       En psychologie, on décompte différents stades de développement de l’empathie. Elles apparaissent et se chevauchent tout au long de son développement.

De 1 à 12 mois : l’empathie globale

      Elle se traduit par le fait que l’enfant, n’ayant pas encore distingué soi et autrui, confond ses émotions à celle des autres. 

De 12 mois à 2 ans : l’empathie égocentrique

       Peu à peu l’enfant prend conscience que les émotions des autres sont différentes des siennes. Cependant, à ce stade, l’enfant consolera l’autre en utilisant ce qui lui ferait du bien à lui-même dans la même situation (prêter son jouet préféré, chanter sa chanson pour se calmer, etc.). Peu à peu l’empathie égocentrique laisse place à l’empathie à l’égard des émotions des autres qui débute à la fin de la deuxième année.

De 2 ans à 6 ans : l’empathie à l’égard des émotions d’autrui 

        L’enfant prend conscience que l’autre peut ressentir des émotions différentes de lui. 

De 6 ans à l’adolescence : l’empathie pour la situation d’autrui et la condition générale d’une autre personne

       L’enfant comprend que des situations ont un impact sur ses émotions et sa façon de les percevoir. Il est également en mesure de comprendre que les besoins des autres peuvent être différents des siens. Tout comme les émotions et les intentions qui sont propres à chacun selon ce qu’il vit et ce qu’il apprend.

    Le développement de son empathie sera teintée de différents éléments affectant sa vision du monde : ses conditions de vie, sa culture, son éducation, sa classe sociale, son environnement. De plus, si les parents sont eux-mêmes empathiques, son apprentissage et sa compréhension seront plus faciles.

Développer l’empathie de nos enfants

        La meilleure façon de développer l’empathie de nos enfants, peu importe l’âge, est de développer notre propre empathie. Il est plus efficace de transmettre les bons gestes lorsque nous les appliquons nous-même au quotidien. Voici deux fiches explicatives pour vous aider à favoriser l’empathie chez l’enfant et chez l’adolescent.

       L’empathie se nourrit et évolue au rythme de chacun. Dans certains cas, il peut être complexe pour certains individus de le développer pour différentes raisons (carence émotive, éducation, autisme, trouble de santé mentale). Cependant, l’écoute sans jugement, comprendre ses émotions et celles des autres favorisent grandement son évolution.  Devenir empathique un pas à la fois.

Pour en savoir plus :

Petite BD sur l’empathie d’Élise Gravel

http://elisegravel.com/blog/cest-quoi-lempathie/

Petits jeux pour développer l’empathie

https://apprendreaeduquer.fr/developper-empathie-enfants/

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Autres Articles