Nouvelles
< Retour à la recherche Dans les dernières années, de nombreuses études scientifiques concluent que la lecture régulière permet d’améliorer non seulement nos connaissances, mais également notre santé. À l’heure où le numérique prend de plus en plus de place dans nos vies, l’humain pourrait-il être plus heureux et en santé avec un livre en main plutôt qu’un cellulaire? C’est du moins ce que certaines études tendent à démontrer.

Voici six raisons confirmées par la science que la lecture doit faire partie de nos vies.

1-      Être plus heureux

Une étude britannique remontant en 2016 conclut que les gens qui lisent régulièrement pour le plaisir se disent plus heureux que ceux qui ne lisent jamais. Cette étude surprenante montre notamment que la lecture donne la confiance aux gens pour prendre des décisions importantes qui auront une grande influence sur leur vie et sur leur bonheur. La chercheure Dr Josie Bellington démontre que 27% des gens ont été inspirés par une lecture pour changer leur vie, par exemple en quittant leur emploi pour un autre qui les satisfait davantage ou en mettant fin à une mauvaise relation. Aussi, 36% des répondants ont été inspirés par une lecture. L’étude conclut également qu’une nation qui lit des livres est plus tolérante et empathique.

2-      Vivre plus longtemps

Une étude américaine réalisée auprès de 3635 personnes pendant 12 ans arrive à la conclusion que les gens qui lisent un livre pendant au moins 3h30 par semaine ont 17 % moins de chances de mourir à un plus jeune âge que ceux qui ne lisaient pas du tout. Les lecteurs assidus vivent en moyenne 23 mois de plus que les non lecteurs. Fait à noter, les chercheurs ont noté que les gens qui lisent des livres améliorent davantage leur espérance de vie que ceux qui lisent des journaux ou des revues.

3-      Éloigner l’Alzheimer et la démence

Plusieurs études ont démontré que les personnes âgées qui pratiquent des activités intellectuelles comme la lecture souffrent moins de maladie dégénérative du cerveau comme l’Alzheimer ou la démence. Mais une étude publiée en 2001 qui s’est étalée sur plusieurs années est allée plus loin. Les chercheurs ont réussi à démontrer que les personnes âgées qui souffraient de maladie du cerveau avaient pratiqué moins d’activités intellectuelles au cours de leur vie. Pour éloigner le spectre de l’Alzheimer, il serait donc important de lire à tout âge.

4-      Gravir les échelons

Des chercheurs écossais ont testé les aptitudes en lecture et en mathématiques chez des enfants de 7 ans. Ils ont par la suite comparé leur statut socioéconomique 35 ans plus tard, alors qu’ils étaient rendus à 42 ans.  Ils ont conclu que les enfants qui avaient de meilleures aptitudes avaient monté plus rapidement et plus haut dans l’échelle de la société.

5-      Être plus gentil

Lire régulièrement des livres plutôt que regarder la télévision permet d’être plus gentil, selon ce qu’a conclu une étudiante britannique dans une recherche publiée en 2017 et qui a été reprise par les médias partout dans le monde. Selon l’auteure de l’étude, Rose Turner, les parents sont incités à lire à leurs enfants dès leur plus jeune âge afin de les initier à la langue et à la lecture, mais également pour développer leur empathie.

6-      « L’ultime relaxation »

Lire serait l’activité la plus efficace pour réduire le stress, devançant l’écoute de la musique boire du thé ou un café et prendre une marche. Jouer à des jeux vidéos a également réduit le stress des participants à l’étude, mais trois fois moins que lire un livre. De plus, les gamers avaient un rythme cardiaque plus rapide qu’avant de commencer à jouer. L’auteur de l’étude, Dr David Lewis, a déclaré au journal The Télégraph, que « se perdre dans un livre était l’ultime relaxation. »


Nouvelles


Date
   au   

MRC
MRC d'Abitibi
MRC d'Abitibi-Ouest
MRC Rouyn-Noranda
MRC Témiscamingue
MRC de la Vallée-de-l'Or

Clientèles
Étudiant
Famille
Milieu scolaire
Employeur

Classer par


 
Facebook Youtube