Nouvelles
< Retour à la recherche SAINT-VITAL-DE-CLERMONT | Les 49 élèves de la maternelle à la 6e année de l’école Boréale de Saint-Vital-de-Clermont ne sont pas prêts d’oublier l’année scolaire qui s’achève.

Isaak Lamarche, un élève de 3e année, est un mordu de hockey, mais il ne joue pas dans une ligue organisée. Quand il a su que son école pourrait organiser une ligue de hockey-bottine sur l’heure du dîner grâce à des fonds d’Action Réussite pour la persévérance scolaire, il était très content. «J’ai eu une médaille. Mon équipe a gagné le tournoi», a-t-il dit rempli de fierté.

Ce programme de sport qui se déroule tous les midis a réussi à combler plusieurs besoins à l’école Boréale et dans la municipalité de Saint-Vital-de-Clermont. Notamment, de créer un véritable esprit de groupe entre les élèves des différents niveaux. Les équipes de hockey (en hiver) et de soccer (à l’automne) regroupaient autant des élèves de 1re que de 6e année (les maternelles ont aussi joué au soccer). «J’ai appris aux petits à faire des passes. Ils se sont beaucoup améliorés», résume Loïc Dicaire, un élève de 6e année.

Il n’y a aucune activité sportive dans ce village d’Abitibi-Ouest, aucune infrastructure ou logistique pour en offrir aux enfants. Le programme à l’école constitue donc une belle occasion pour montrer aux enfants comment se déroule une ligue et un tournoi.

 Selon l’enseignante Suzanne Lapierre, qui compte une vingtaine d’années d'expérience à l’école Boréale, les jeunes étaient beaucoup plus concentrés et prêts au travail en après-midi après avoir bougé à l’extérieur. Selon elle, avant que ce projet soit en place, les jeunes sortaient le midi, mais bougeaient beaucoup moins. «Ça les responsabilise également. Ils sont responsables de leur équipement», a-t-elle dit.

Grâce au fonds pour la réussite éducative, l’école a pu acheter de l’équipement sportif. L’année prochaine, des ligues de basketball et de baseball devraient également être créées à l’école Boréale.

Des études récentes démontrent que l’activité physique améliore la concentration, le sens de l’observation et la capacité à résoudre des problèmes.

Ce projet de sport sur l’heure du dîner améliore 8 des 18 déterminants de la réussite éducative. En voici la liste :

Déterminant no 2 : Autocontrôle et conduites sociales et comportementales.

Déterminant no 4 :  Alimentation et activité physique.

Déterminant no 8 : Estime de soi.

Déterminant no 10 : Motivation et engagement.

Déterminant no 12 : Relation maître-élèves.

Déterminant no 15 : Soutien aux élèves en difficulté.

Déterminant no 16 : Climat scolaire

Déterminant no 18 : Ressources du milieu.

 


Nouvelles


Date
   au   

MRC
MRC d'Abitibi
MRC d'Abitibi-Ouest
MRC Rouyn-Noranda
MRC Témiscamingue
MRC de la Vallée-de-l'Or

Clientèles
Étudiant
Famille
Milieu scolaire
Employeur

Classer par


 
Facebook Youtube