Catégorie : Employeurs

Les employeurs de l’Abitibi-Témiscamingue soucieux de la réussite

Employeur

Les employeurs de l’Abitibi-Témiscamingue sont conscients du rôle qu’ils jouent dans la réussite éducative. Mais ils ont de la difficulté au quotidien à faire tout ce qu’ils pourraient pour les aider.

Le Réseau québécois pour la réussite éducative, dont fait partie Action Réussite, a mandaté la firme de sondage Léger afin de connaître la perception des employeurs quant à leur rôle dans la réussite éducative des jeunes qu’ils emploient. Bien que les résultats soient encourageants, il demeure important de poursuivre le travail de sensibilisation.

Un désir de bien faire

Les résultats témoignent que les employeurs ont à cœur la réussite éducative. Mais ils pourraient poser plus d’actions concrètes.  En effet, 68% des entreprises sondées dans les régions périphériques du Québec, dont l’Abitibi-Témiscamingue, affirment accorder une grande importance à la réussite éducative de leurs employés. Mais seulement 31% des répondants donnent systématiquement des encouragements à persévérer. Certains gestes favorisant la réussite scolaire sont cependant posés de façon plus automatique. Par exemple, la validation des disponibilités avant d’élaborer des horaires (64%) et la démonstration de flexibilité lors des périodes d’examens (57%).

Il est essentiel de considérer que les gestes posés pour encourager la persévérance scolaire sont des gestes parfois très simples, parfois plus structurants dans l’entreprises comme :

  • Permettre une flexibilité d’horaire par des outils technologiques (application ou groupe Facebook) ;
  • Prendre quelques minutes pour vous informer de leurs études et de leurs résultats scolaires ;
  • Discuter avec vos étudiants-employés de leurs aspirations professionnelles ;
  • Rembourser une partie des frais de scolarité lorsqu’un étudiant-employé poursuit ses études ;
  • Mettre en place un programme de bourses de persévérance scolaire.

Rareté de la main-d’oeuvre

Les résultats de ce sondage sont teintés par le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre que nous vivons en Abitibi-Témiscamingue. Cette réalité ajoute des défis considérables pour les employeurs. Ceux-ci souhaitent conserver et attirer des employés loyaux. En effet, devant le manque d’employés, seulement 22% des répondants des régions périphériques affirment qu’il est très facile d’encourager les jeunes employés à compléter leurs études.

Les résultats de ce sondage confirment l’importance de poursuivre les efforts de sensibilisation et d’accompagnement des acteurs impliqués auprès des jeunes. Notamment leurs employeurs, afin que ces derniers puissent jouer un rôle positif dans l’obtention d’un diplôme scolaire ou d’une qualification. Le Réseau québécois pour la réussite éducative entend poursuivre le dialogue de sensibilisation auprès des employeurs et avec ses membres, dans l’objectif unilatéral que tous les adultes qui côtoient les jeunes quotidiennement soient en mesure de poser des gestes qui assureront leur persévérance scolaire.

« Nous sommes heureux de constater le grand engagement des employeurs et leur désir d’en faire davantage. Par contre, la situation de rareté de main d’œuvre fragilise la mise en place de conditions favorables à la réussite éducative des jeunes travailleurs encore aux études. Nous souhaitons poursuivre les efforts de sensibilisation et d’accompagnement entamés en tissant les collaborations nécessaires afin que les employeurs posent davantage de gestes concrets », a mentionné le président d’Action Réussite Abitibi-Témiscamingue, Yannick Roy.

« Nous sommes heureux de constater le grand engagement des employeurs et leur désir d’en faire davantage. Par contre, la situation de rareté de main d’œuvre fragilise la mise en place de conditions favorables à la réussite éducative des jeunes travailleurs encore aux études. Nous souhaitons poursuivre les efforts de sensibilisation et d’accompagnement entamés en tissant les collaborations nécessaires afin que les employeurs posent davantage de gestes concrets », a mentionné le président d’Action Réussite Abitibi-Témiscamingue, Yannick Roy.

Le sondage a été conduit au téléphone du 18 novembre au 13 décembre 2019, auprès de 1 000 décideurs dans des PME à travers l’ensemble du Québec. À titre indicatif, un échantillon probabiliste de même taille (n=1 000) aurait une marge d’erreur de ±3,1 et ce, 19 fois sur 20 (dans 95 des cas).

À propos d’Action Réussite

Action Réussite vise à favoriser la réussite éducative du plus grand nombre de jeunes possible en Abitibi-Témiscamingue en travaillant dans un continuum qui va de la grossesse à l’atteinte d’une première diplomation. Pour y arriver, il œuvre avec des partenaires qui interviennent auprès des parents, des employeurs ou des élus afin de faire de la culture de l’éducation une grande priorité régionale.

À propos des Journées de la persévérance scolaire

Pour une 2e année consécutive, Laurent Duvernay-Tardif est le porte-parole des JPS. Célébrées chaque année au Québec durant la 3e semaine du mois de février et portées par les Instances régionales de concertation (IRC), ces journées sont l’occasion de tous nous rappeler que parfois un simple geste d’encouragement à persévérer peut avoir un impact positif très important. Elles visent également à rappeler aux élèves, aux parents, au personnel du réseau scolaire, aux employeurs et à l’ensemble des acteurs nationaux et régionaux qu’ils sont tous indispensables et ont un rôle à jouer dans la persévérance scolaire des jeunes.

Une aide précieuse à la conciliation

Persévérance scolaire plus

Grâce au Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), un regroupement de partenaires soucieux de la réussite éducative en Abitibi-Témiscamingue pourra déployer des outils concertés pour affronter les défis de la diplomation et de qualification dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

En effet, à l’aide d’une implication financière de 235 000 $ en provenance du FARR, de 100 000 $ en provenance de l’Instance régionale de concertation sur la réussite éducative (IRC) – Action réussite Abitibi-Témiscamingue ainsi que d’une contribution regroupée des partenaires de 50 000 $, c’est 385 000 $ qui seront disponibles pour porter des actions favorisant la conciliation études-travail-famille-loisirs dans la région ainsi que pour soutenir les tables locales en persévérance scolaire et réussite éducative au cours des deux prochaines années. Plus particulièrement, des activités de mobilisation et de sensibilisation à l’intention des élèves du secondaire, des étudiants collégiaux et universitaires, des parents ainsi que des employeurs seront mises en œuvre dans tous les territoires de l’Abitibi-Témiscamingue de façon à favoriser un sain équilibre entre les différentes sphères de la vie des individus qui sont à la fois aux études et en emploi.

« Nous sommes très reconnaissants envers le Gouvernement du Québec ainsi qu’envers les membres du comité régional de sélection de projets du FARR. L’accès à cette contribution financière permettra à toutes les tables locales en persévérance scolaire de l’Abitibi-Témiscamingue de porter le message de la persévérance scolaire et de la réussite da ns leur milieu », indique monsieur Yannick Roy, président de la Table interordres en éducation de l’Abitibi-Témiscamingue et d’Action réussite Abitibi-Témiscamingue.

La conciliation études-loisirs est importante pour la réussite.

Ce projet est possible grâce à la collaboration de nombreux partenaires, tels que la Table interordres en éducation de l’Abitibi-Témiscamingue (pour Action réussite Abitibi-Témiscamingue), la Ville de Rouyn-Noranda (pour Priorité jeunesse de Rouyn-Noranda), le Carrefour jeunesse-emploi d’Abitibi-Est (pour l’Équipe Vallée-de-l’Or sur la persévérance scolaire), le Regroupement des partenaires en développement social d’Amos-Région (pour Espace 0-35 de la MRC Abitibi), Action-Santé l’Envolée d’Abitibi-Ouest (pour le Comité réussite éducative Abitibi-Ouest) et le Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue (pour le Comité local en persévérance scolaire du Témiscamingue).